Notre interprétation des terroirs

Le travail que nous faisons (certifié par Ecocert et Demeter) a pour priorité l’équilibre biologique et le respect des rythmes de la nature. Grâce à l’enherbement et au labour, la vie du sol est respectée, les micro-organismes du sol sont actifs : l’oxygène rentre en action permettant un maximum d’échanges entre le sol et la vigne. C’est ainsi que nous obtenons le fameux effet terroir : combinaison d’un sol, de la précocité de son réchauffement, d’un matériel végétal, de la lumière. En septembre, je déguste les baies délicieusement différentes d’une parcelle à l’autre afin de décider de la date optimale de cueillette en fonction du style recherché. Le jus sucré des raisins parfaitement sains fermente ensuite au plus profond du vieux cellier, avec ses levures indigènes, à son rythme, se transformant peu à peu en vin et révélant alors une richesse et une complexité aromatique qui me fascine et que je laisse s’exprimer dans nos différentes cuvées. Durant les longs mois d’élevage entièrement naturel, le vin se nourrit des lies fines (levures mortes suite à la fermentation) qui lui donnent sa rondeur, sa texture soyeuse et lui permet de trouver son parfait équilibre aromatique.
Les millésimes diffèrent à cause du climat, ajoutant encore de la diversité et faisant de chaque vin une œuvre unique, un nouvel équilibre, secret de la beauté et du goût.

Evelyne de Pontbriand